X

Rédigé par Xavier F. Gouchet - 02 octobre 2009 - aucun commentaire

Tous ceux qui ont fait des mathématiques ont, un jour où l'autre, utilisé un x dans une équation, qu'elle soit cartésienne, polynomiale ou diophantienne. Mais pourquoi utilise-t-on la lettre x pour désigner une inconnue?

Cela remonte à Al-Khwarizmi, un mathématicien perse (783 - 850), à qui l'on doit notamment le mot algorithme (cher aux informaticiens) et algèbre, issu du titre d'un de ses livres (ar : al-jabr, la reconstruction). Lorsqu'il avait besoin de désigner une inconnue, Al-Khwarizmi utilisait le mot arabe shay, la chose. Ses ouvrages vinrent en Europe, en passant par l'Espagne où l'inconnue fut traduite en xay.

Puis Descartes, au XVIIè siècle, simplifia cette notation en ne gardant que l'initiale du xay espagnole, d'où le x.

Une anecdote, qui me paraissait moins sérieuse, voudrait que Descartes utilisait la lettre z, dernière de l'alphabet, pour désigner une inconnue. Mais son imprimeur n'avait pas assez de z, mais beaucoup de x.

Source : Wikipedia et ma petite amie pour l'anecdote (je savais bien que j'avais lu cette histoire il n'y a pas longtemps...)

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image :